Carnet de voyage à Shanghai — Cinquième jour

Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Le clou de la journée d’hier, ce fut le Bazar de Yuyuan : aujourd’hui, ce furent les jardins de Yu, collés sur le bazar. J’y arrive le matin, à l’ouverture. Leur aménagement a pris dix-huit ans, de 1559 à 1577. Saccagés deux fois au XIXe siècle et restaurés depuis, ces jardins sont ce que j’ai vu de mieux.

La photo du haut ne rend pas justice, à elle seule, à l’immensité et la variété du lieu. J’y passe 2,5 heures, moi qui m’étais promis d’abréger mes visites, étant en retard sur le programme prévu.

Je dîne à la grande cafétéria du Bazar de Yuyuan. Pour payer aux caisses, la file d’attente dure vingt minutes. Ce que j’y ai choisi de manger est frais et bon.

Je visite ensuite le Temple de la ville de Shanghai, adjacent au bazar. Cette visite se fait sous la pluie et au son de la musique d’un prêtre taoïste.

Je déambule dans des ruelles de la vieille ville désertées par les touristes (j’y suis le seul). Malgré la pauvreté des lieux, il s’en dégage une atmosphère de convivialité. Des hommes font la sieste en boxer devant leur logis. Des grands-parents en pyjama promènent leurs petits enfants. Les poissonniers nettoient leur marchandise et la disposent sur de la glace. Une femme fait la lessive dans une cuvette extérieure et suspend son linge devant sa maison. Là, la coiffeuse s’occupe d’une cliente, derrière la vitrine de son minuscule salon à deux places. Etc.

Je saute ensuite dans un mototaxi pour me rendre à un centre de tailleurs. On y vend surtout de la soie (photo du centre), mais aussi des lainages, du coton et du lin. Que des fibres naturelles. Ce qui est prêt à porter sert surtout de modèle à la confection sur mesure. C’est ainsi qu’on peut se faire faire une chemise en choisissant le tissu (uni, à rayures ou à motifs), le genre de col (plus ou moins évasé) et de poignet. Selon la durée de votre séjour à Shanghai, les délais peuvent être très courts.

Je marche visiter l’église St-François-Xavier, assez sobre, dans laquelle la chorale répétait. Puis je saute en taxi pour me rendre à la mosquée de Shanghai-Ouest située elle aussi dans la vieille ville : je n’ai pas accès à la salle des prières ouverte et très dépouillée. De loin, je prends une photo des fidèles en prière.

Je visite ensuite une partie de la vielle ville hors des circuits touristiques, où les maisons faites de bois, parfois recouvertes de mortier.

Je termine la journée dans un centre commercial, situé en bordure ouest de la vieille ville, où les quelques dizaines de boutiques ne vendent que du thé et ses accessoires. Dans la photo du bas, il est à noter que ce qu’on voit sur les étagères de droite, ce ne sont pas des assiettes, mais plutôt des galettes de thé.

Je rentre à l’hôtel en métro.

Détails techniques : Panasonic GH1, objectif Lumix 14-45mm
1re photo : 1/160 sec. — F/4,5 — ISO 100 — 14 mm
2e photo  : 1/30 sec. — F4,0 — ISO 400 — 18 mm
3e photo  : 1/30 sec. — F/3,5 — ISO 320 — 14 mm


Suite : Carnet de voyage à Shanghai — Sixième jour

Carnet de voyage à Shanghai — Cinquième jour
Votre évaluation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :