Carnet de voyage à Shanghai — Quatrième jour

Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

J’ai profité de cette journée nuageuse pour visiter le quartier de la vieille ville. J’imaginais ce quartier formé de petites ruelles étroites, semblables aux quartiers médiévaux européens. En réalité, la largeur des rues du Vieux-Shanghai s’apparente à celle des rues du Vieux-Montréal ou des rues secondaires de Paris.

J’emprunte d’abord la rue Dajing vers l’est. Celle-ci est bordée de petits commerces qui offrent des produits peu dispendieux; vivres, grillades, souvenirs, etc. Sur mon chemin, je rencontre deux temples. Le premier, soit le Temple du dieu protecteur de la ville est assez modeste : il a la particularité de s’appuyer sur un des rares vestiges des remparts de la ville. À quelques pas plus loin, le Temple taoïste de la Montagne blanche renferment un grand nombre de statues polychromes très bien faites. À son extrémité est, la rue Dajing se termine à la rue Henan, une rue large, bruyante et achalandée de voitures et de motos.

Je fais un détour au nord, en direction de la plus grande mosquée de Shanghai, sur la rue Fuyou, dont l’accès est réservé aux musulmans. Puis, je me rends au Monastère bouddhiste Chen Xiang, plus au sud — sur la rue du même nom, soit Chenxiangge — et qui est visité principalement par des fidèles. J’y prends discrètement quelques photos.

Puis, je passe le reste de la journée au bazar de Yuyuan. Ce dernier est formé de ruelles bordées de boutiques séduisantes où sont offerts des produits intéressants. L’endroit est noir de monde (photo du haut). J’y redécouvre le plaisir que j’éprouvais l’an dernier à me promener dans un marché musulman à Xi’an et dans le Vieux-Chongqing.

On trouve dans ce bazar certains des meilleurs restaurants de la ville, de même qu’une grande cafétéria extrêmement populaire (photo du milieu).

Quelque part dans ce bazar, j’assiste à une cérémonie du thé et je mange des raviolis chinois particulièrement bons. De la fenêtre du restaurant, on peut voir le pont qui donne accès la Maison de thé du Milieu du lac. Ce pont est en zig-zag afin de protéger la maison de thé flottante des mauvais esprits puisque ceux-ci, comme tout le monde le sait, ne se déplacent qu’en ligne droite (photo du bas).

À la tombée du jour, je rentre à l’hôtel en mototaxi et en métro.

Détails techniques : Panasonic GH1, objectif Lumix 14-45mm
1re photo : 1/160 sec. — F/5,6 — ISO 100 — 14 mm
2e photo  : 1/160 sec. — F/5,6 — ISO 100 — 14 mm
3e photo  : 1/160 sec. — F/5,6 — ISO 100 — 14 mm


Suite : Carnet de voyage à Shanghai — Cinquième jour

Carnet de voyage à Shanghai — Quatrième jour
Votre évaluation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :