Les aliments causant de l’hyperacidité de l’estomac

10 juillet 2010
Grain de café

Les personnes atteintes d’ulcères digestifs ou simplement d’irritation gastrique doivent éviter les aliments susceptibles d’augmenter la production acide de l’estomac.

À part les lésions produites par certains médicaments — principalement l’Aspirine et les antiinflammatoires — les deux pires stimulants de la production d’acide chlorhydrique par l’estomac sont la cigarette et le café.

Précisons que ce qu’il y a d’irritant dans le café, ce n’est pas la caféine, mais plutôt les huiles volatiles du café. Donc le thé est permis, alors que le café décaféiné est défendu, tout comme le café ordinaire.

Loin derrière eux, viennent les épices (donc les mets italiens, les gommes, les menthes et les boissons du type Coca-Cola). Plus votre alimentation est fade et insignifiante, meilleure est-elle pour votre estomac.

Puis viennent les aliments cuits sur le grill. Non seulement la cuisson « sur l’charcoal » est-elle cancérigène, mais elle est aussi néfaste aux ulcéreux.

L’alcool est également défendu; le vin, la bière et les spiritueux. Désolé.

Déconseillé est aussi le pain de blé entier et, de manière générale, tous les aliments contenant de la farine de blé entier. Il est à noter que le pain brun de Mikes Submarine est littéralement du pain brun, c’est-à-dire du pain blanc coloré brun; ce n’est pas du pain à 100% de blé entier.

Quant aux autres céréales, elles ne sont pas défendues. L’avoine et l’orge sont, par exemple, très bons pour l’estomac.

Mais alors, qu’est-ce qu’on peut manger ? Tout le reste.

Les aliments riches en protéines sont très bons pour l’estomac : poissons, viandes (non-poivrées ni cuites sur le charbon de bois), et les produits laitiers (s’ils ne sont pas consommés en quantité excessive).

Les fruits et les légumes sont en principe neutres pour l’estomac. Ceci étant dit, le jus devraient être dilué de moitié avec de l’eau et le jus de pomme, exceptionnellement, devrait être évité.

Et les tomates ? Ne sont-elles pas acides ? Oui, mais pas autant que l’estomac. Toutefois, qui dit tomates, dit basilic ou estragon (des épices, donc défendues), Tabasco (défendu), etc. Les tomates seules pourraient être permises. Mais demeurez à l’affût de votre tolérance personnelle.

Pour terminer, chez une bonne partie des gens qui souffrent d’irritation digestive, la véritable cause est la contrariété retenue (en anglais : repressed anger). Ce n’est pas le stress proprement dit.

Par exemple, ce peut être l’employé victime d’un supérieur hiérarchique autoritaire et tatillon. Ce peut être, au contraire, le cadre aux prises avec un subalterne qui ne respecte pas ses directives pourtant explicites et ce, malgré une multitudes d’avertissements. Ce peut être la mère en conflit d’autorité avec son adolescente. Etc.

Plus la personne placée dans un tel contexte est extérieurement en parfait contrôle d’elle-même, plus — dans son for intérieur — elle aurait le goût d’étriper l’autre personne avec laquelle elle est en conflit, plus cette contrariété retenue fait en sorte qu’elle se mange littéralement l’estomac.

Malheureusement, en pareil cas, les correctifs ne sont pas aussi simples qu’au sujet des facteurs contributifs alimentaires que nous venons de voir.

Dans le cas particulier de ceux qui souffrent de reflux, je suggère la lecture du texte intitulé Le reflux gastro-œsophagien

Détails techniques de la photo : Olympus OM-D e-m5 + tubes d’espacement de 16 mm et de 10mm + objectif M.Zuiko 40-150mm — 1/20 sec. — F/4,0 — ISO 6400 — 40 mm

Les aliments causant de l’hyperacidité de l’estomac
4 (80%) 10 votes

15 commentaires

| Science | Mots-clés : , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :