Chine — Croisière sur le Yangzi

 

 
Le succès de cette vidéo m’a surpris.

J’avais combiné en un seul diaporama, les trois jours de croisière sur le Yangzi, convaincu que peu de personnes le trouveraient intéressant; le même ciel gris pendant toute la croisière, de l’eau, encore de l’eau et deux rives plus ou moins escarpées qu’on montre et remontre pendant sept minutes, quel ennui (croyais-je).

De tous mes vidéos sur la Chine, c’est pourtant l’une des plus populaires. J’ai même fini par la trouver pas si mal.

Alors, de quoi parle-t-il ?

Le premier jour de cette croisière à bord du Yangtze No 1, nous faisons escale à un port à quelques km en aval du Barrage des Trois Gorges afin de nous y rendre en autobus.

Ce barrage, large de 2 km et haut de 100 mètres, est le plus grand au monde. Il possède une capacité à retenir plus de 39 milliards de mètres cubes d’eau. Sa construction a nécessité le déplacement de 1,3 millions de personnes et la montée des eaux a englouti près d’un millier de villages. Il a été conçu pour produire 84,7 gigawatts par année, soit presque le double de la capacité hydro-électrique du Québec.

De retour au navire, nous traversons les écluses et terminons la journée encrés en face de l’embouchure du ruisseau des Shennong (que nous visiterons le lendemain).

Le deuxième jour de cette croisière, nous empruntons un bateau plus petit afin de naviguer sur le ruisseau des Shennong. Affluent du Yangzi, ce ruisseau est maintenant large comme une rivière depuis la montée des eaux causée par le Grand barrage. En cours de navigation, notre groupe s’arrête pour se répartir dans plusieurs chaloupes. Leurs rameurs nous entrainent vers l’ultime partie encore navigable de ce cours d’eau : le halage qu’on y pratique de nos jours n’est plus qu’une mise en scène plaisante pour touristes. De retour au bateau, nous poursuivons notre croisière, alors que le Yangtze No 1 continue silencieusement sa course jusqu’au lendemain matin.

Le troisième jour, nous visitons un site appelé « Cité fantôme ». Il s’agit d’un complexe religieux saccagé au cours de la Révolution culturelle et en voie de restauration depuis. Pour l’instant, le tout est d’un intérêt limité sauf quand à un pagode magnifique derrière laquelle un escalier dérobé permet d’avoir une vue unique sur le Yangzi.

C’est pendant cette visite qu’une défectuosité m’a privé momentanément de l’usage de mon appareil-photo, d’où le saut un peu brutal, dans la vidéo, de la Cité fantôme au bateau.

La vidéo se termine par notre arrivée nocturne à Chongqing et par des extraits de réclames télévisées (sans leur bande sonore).

J’ai été fasciné par ces dernières. Tout le monde y est beau et souriant. Les couleurs y sont vives. Je m’attendais à plus de grisaille, si bien qu’après quelques minutes, j’ai finit par me demander si j’étais bien dans un pays totalitaire. Toutefois, à bien y penser, cet optimisme, ce bonheur apparent et cette insouciance rejoignent l’art pictural révolutionnaire sous Mao, qui partageait les mêmes caractéristiques.


Voir aussi : Liste des diaporamas de Chine

Chine — Croisière sur le Yangzi
Votre évaluation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :