Les aliments causant des gaz intestinaux (flatulence)

Chou romanesco

À part l’aérophagie — c’est-à-dire la déglutition d’air, que l’on rencontre surtout chez les gens à qui il manque des dents — et l’intolérance au lactose, la cause la plus fréquente de la flatulence est d’ordre alimentaire.

En effet, les gaz intestinaux naissent de la décomposition de nutriments non-absorbés par l’organisme. Parce que non-absorbées, ces substances n’ont pas de valeur nutritive pour nous mais elles en ont pour les microorganismes qui peuplent notre intestin et qui ont, eux, les enzymes qui permettent la décomposition de ces substances, une décomposition malheureusement accompagnée de la formation de gaz malodorants.

Un exemple est la cellulose. Notre squelette à nous est formé surtout de phosphate de calcium. Celui des plantes est formé de cellulose. Tout comme le calcium pour nous, c’est cette cellulose qui donne à une plante (ou mieux, à un arbre) sa rigidité. Donc plus une plante contient de la cellulose, plus cette plante est rigide.

Les légumes crus comme le navet, le cèleri et la carotte contient beaucoup de cellulose : la tomate en contient beaucoup moins. Si les légumes ramollissent à la cuisson, c’est précisément parce que leur cellulose est détruite par la chaleur. D’autres aliments (les légumes de la famille du chou, par exemple) donnent de la flatulence même lorsque leur cellulose a été détruite par la chaleur.

Il y a six causes alimentaires de la flatulence :

  • les légumes crus : plus ils sont rigides, plus ils contiennent de la cellulose et plus ils peuvent donner naissance à des gaz intestinaux,
  • les légumes cuits de la famille du chou (dont le brocoli),
  • les fibres alimentaires (le son, le psyllium, etc.),
  • les légumineuses (pois secs, lentilles, soja, beurre d’arachides, etc.),
  • les noix (amandes, noix d’acajou, etc.),
  • et la volaille (dinde et poulet).

Détails techniques de la photo : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 12-40mm — 1/3200 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 12 mm

Les aliments causant des gaz intestinaux (flatulence)
3.2 (63.08%) 13 votes

28 commentaires à Les aliments causant des gaz intestinaux (flatulence)

  1. pat dit :

    Bonsoir,
    Je découvre votre blog aux articles intéressants.
    Je vais poursuivre ma visite.
    Au plaisir Patricia

  2. Bendris dit :

    Bonsoir,
    Je découvre votre blog très intéressant
    Au plaisir
    Patricia

  3. marie ève dit :

    Bonjour,

    Je découvre votre blog, car je souffre de gaz avec ballonnement, douleur et fièvre.

    J’ai mangé des brocolis hier alors que j’avais déjà des gaz, et je voulais savoir s’ils avaient contribué à mon mal être, et là je suis vraiment surprise de découvrir que le poulet, la dinde et les noix sont aussi à incriminer

    • La contribution des brocolis à prolonger votre état ne fait aucun doute.

      Je trouve inquiétant la présence de fièvre. Si elle persiste ou s’aggrave, il faudra penser à une consultation médicale.

  4. Dossou dit :

    Bonjour,

    Je découvre votre blog, car je souffre de gaz avec ballonnement, des maux de ventre.

    Je suis allé voir un gastro et il m’a fait comprendre que ce sont les gaz qui me donnent des maux de ventre; j’ai mangé aujourd’hui de ragoût d’igname et quelques heures après, je ressens des maux de ventre. Et je suis surpris de découvrir que l’igname aussi fait parti de mon mal être.

    • Je connais mal l’igname.

      Dans les tubercules, je connais évidemment la patate. Or je sais qu’exposées à la lumière, les patates verdissent. Or lorsque leur pelure devient verte, celle-ci contient une petite toxine qui donne des crampes intestinales.

      En principe, les tubercules ne donnent pas de gaz. Toutefois, si, comme les patates, elles verdissent lorsqu’exposées à la lumière, il se pourrait qu’elles donnent des crampes comme le font les patates.

  5. jumeau dit :

    Bonjour.

    Je suis allée voir un gastro et il m’a dit que j’étais remplie d’air. Il m’a conseillé de ne plus manger des produits qui donnent des gaz. Mais malheureusement, je ne connais pas les aliments qui donnent des gaz. Pouvez vous me conseiller. Merci.

  6. Nicolas Nelson dit :

    Bonsoir
    Je découvre votre blogue et je viens vous dire que j’ai un mal de ventre atroce. J’ai mangé des lentilles et en vous lisant je comprends mieux ma douleur. Il faut aussi dire que j’ai une grave intolérante au lactose.

    Mais la cette douleur je ne la connaissais pas encore 😨😨😨

    Et pour finir j’ai une question : je suis fan des boissons gazeuses. Dois-je arrêter définitivement cette mauvaise habitude ? Cordialement à vous.

    Ticia

    • Vous me posez cette question parce que vous êtes partagé entre votre raison (qui vous dit de cesser) et le petit animal en vous qui aime le sucre et les boissons sucrées comme un enfant aime les bonbons.

      Les boissons gazeuses n’ont pas de valeur nutritive. Elles n’ont aucune place dans une saine alimentation.

  7. Florence dit :

    On est gazés jusqu’au bout ! Ce sont tous les aliments que l’on mangent puisque nous sommes végétariens la plupart du temps et que nous ne mangeons que les poulets de notre basse-cour une fois par mois! LOl ! Quelle crise de rire à la maison en découvrant la liste des aliments à flatulences ! j’en pleure encore ! Merci

  8. Michèle LAURENTIDES dit :

    Ce matin j’avais terriblement mal au ventre, avec flatulences : j’ai mangé des brocolis hier, est-ce que ça explique ça ! Merci

    • Oui, le brocoli y a certainement contribué.

      Si vous en avez mangé une grande quantité, ce pourrait être le seul responsable.

      Toutefois, il est douteux qu’une portion moyenne de brocoli cuit provoque à elle seule de violents maux de ventre. Une deuxième cause pourrait s’ajouter (si vous mangez du poulet ou une viande de volaille depuis plusieurs jours d’affilée, par exemple).

  9. Legault Hélène dit :

    Moi j’ai depuis quelques temps comme des palpitation cardiaques comme si j’avais beaucoup de gaz sans pouvoir les expulser. Je prends des graines de lin moulus pour aller à la selle.

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Les graines lin sont riches en oméga-3 et en protéines. C’est un aliment nutritif.

      Mais puisque ces graines sont moulues avec leurs écales, ces dernières constituent elles aussi des fibres alimentaires : elles contribuent donc à créer des gaz intestinaux.

      Pour cette raison, je ne recommande pas cet aliment comme remède à la flatulence.

      Toutefois, si elles soulagent votre problème (quel qu’il soit), tant mieux pour vous.

  10. Lohio dit :

    Je fais de la colopathie fonctionnelle. Hier soir au diner j’ai mangé des huîtres et de l’artichaut. Aujourd’hui j’ai tres mal au ventre, suis ballonnée avec bcp de gaz. Cela vient-il de mon alimentation du soir ? Merci de me renseigner

    • Jean-Pierre Martel dit :

      C’est possible.

      Mais je serais très étonné que vous ayez fait tout un repas d’huitres et d’artichaut. Vous me parlez d’eux parce qu’il s’agit d’aliments inhabituels et que vous êtes confrontée à des symptômes également inhabituels. Par déduction logique, ils vous paraissent être les suspects de vos ballonnements.

      Bref, vous avez peut-être raison mais il m’est impossible de confirmer vos soupçons.

      Seule une seconde exposition à l’un, puis à l’autre, vous permettrait d’en avoir le cœur net. Si cette expérience douloureuse vous tente, commencez par l’artichaut. Entre ces deux suspects, c’est la cause qui me semble la cause la plus probable en raison de ses 5% de fibres.

  11. Driss YATRIBI dit :

    Merci pour vos conseils et surtout pour la liste des aliments causant des ballonnements et des gaz qui sont de part et d’autre insupportables des fois.
    Je ne connaissais pas les aliments qui produisaient et qui sont la principale cause de ces douleurs au ventre.
    Merci encore et bonne continuation.

  12. Albane dit :

    Bonjour,
    Sujette aux ballonnements et flatulences j’évite effectivement les aliments que vous citez qui les aggravent. Mais également très soucieuse d’une alimentation équilibrée, riche en légumes, je consomme quand même des choux (parmi d’autres légumes) uniquement en jus à l’extracteur, en particulier le chou Kale (trésor de bienfaits nutritionnels).
    Le principe de l’extraction en jus, ôtant les fibres, supprime-t-il le le problème des flatulences du chou ?
    D’avance merci pour votre réponse

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Les aliments qui donnent de la flatulence sont parmi les plus sains. Pendant des millénaires, l’Humanité a profité de leurs bienfaits nutritionnels.

      Mais de nos jours, nous vivons des environnements clos et souvent étanches : la flatulence crée dès lors des problèmes de sociabilité.

      Comme vous l’avez constaté, l’extraction des fibres des légumes faisant partie de la famille du chou, tout comme leur cuisson, ne réussit pas à les priver totalement de leur aptitude à donner naissance à des gaz intestinaux.

      Je ne veux pas changer votre alimentation. Vous semblez avoir de très bonnes habitudes alimentaires.

      Ma suggestion serait d’utiliser des produits enzymatiques comme ‘Beano’. Ils sont efficaces pour prévenir la flatulence causée par la cellulose et celle, extra-cellulosique, causée par les légumineuses. Il est bien possible qu’ils soient efficaces dans le cas des Brassicacées (c’est-à-dire des aliments de la famille du chou).

  13. Joelle dit :

    Une dieteticienne m’a conseillé de cuire les légumes provoquant de la flatulence dans de l’eau bouillante pendant 5 minutes ensuite jeter l’eau bouillante et continuez la cuisson à la vapeur

    • Jean-Pierre Martel dit :

      La cellulose n’est pas soluble dans l’eau. Ce qui nous en débarrasse, c’est la cuisson elle-même; dès que les légumes sont mous, leur cellulose est détruite.

      Dans le cas particulier des légumineuses, les douleurs intestinales qu’elles provoquent sont liées à la présence de petites toxines qui passent en bonne partie dans l’eau de cuisson. On ne doit jamais boire cette eau de cuisson dans leur cas. C’est sans doute à cela que votre diététicienne faisait référence.

      Mais même drainées après cuisson, les légumineuses peuvent donner de la flatulence. Pour ceux qui en sont incommodés, la solution est de prendre des préparations enzymatiques comme Beano® lors d’un repas contenant des légumineuses.

      Ceci étant dit, la famille du chou donne également de la flatulence, même si on ne consomme pas leur eau de cuisson. Dans leur cas aussi, la solution est de recourir à des préparations enzymatiques.

  14. Lili dit :

    Bonjour, c’est la première fois que je trouve une classification plutôt bien cadrée et globale des causes de ces fameux gaz. Donc merci pour cela !
    La difficulté qui nous reste est de savoir quels aliments ont beaucoup de cellulose, ceux à classer dans les fibres alimentaires…
    Quelques questions donc :
    -Quantité de cellulose pour (faible pour moi)
    Concombre
    Fenouille
    Melon
    -Quid de l’avocat ?
    – asperge comme c’est cuit je suppose pas de probleme ?
    -Et que pensez vous du pain de fleurs 100% sarrasin ?
    -Psyllium je confirme c’est pas top pour les gaz. Mis à part le son, que trouve t on dans cette catégorie ?
    – Et les fruits vous n’en parler pas, votre point de vue ?
    Si vous avez une liste un peu plus complète je serais intéressée.

    En tout cas MERCI 🙂

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Subjectivement, on juge de la présence de cellulose dans un légume ou un fruit par sa consistance. Plus il est croustillant, plus il contient de la cellulose.

      Mais on doit distinguer la rigidité de la ‘croustillance’.

      Un légume peut avoir une certaine rigidité parce que ses cellules sont gonflées d’eau. Comme le ballon gonflé d’air : dégonflé, il est mou.

      Lorsqu’un légume croque sous la dent, c’est qu’il est riche en cellulose.

      Je n’ai pas de source fiable de la teneur en cellulose des aliments.

      À titre d’exemple, le ministère américain de l’Agriculture considère que les asperges crues (très rigides) contiennent 2,1% de fibres alors que les asperges en boite égouttées (complètement molles) en contiennent 1,6%.

      Un écart aussi faible de fibres pour des consistances aussi différentes me semble très douteux.

      En dépit de mes doutes, voici les données du gouvernement américain au sujet des aliments qui vous intéressent :
      • avocat 6,8%
      • bulbe de fenouil 3,1%
      • concombre, 0,5%
      • fraise 5,4%
      • melon 0,9%
      • orange (sans la pelure) 2,4%

      Pour ce qui est du pain à la farine de sarrasin, la teneur en fibre dépend de la composition générale du pain.

  15. Jean dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article très utile.
    J’ai quelques questions:
    – on lit partout que le pain complet est mieux que le pain blanc. Or, moi, je digère beaucoup moins bien le pain complet, qui me fait gonfler le ventre. Qu’en pensez-vous?
    – les graines de tomates sont-elles reponsables de plus flatulences que la chair ou la peau des tomates?
    – connaissez-vous des techniques pour éviter les flatulences provenant de l’aérophagie?
    – vous conseillez des produits comme Beano pour lutter contre les flatuences. Savez-vous si consommer ce « médicament » tous les jours est recommandé?

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Voilà d’excellentes questions.

      La principale différence entre le pain complet et le pain blanc, c’est que dans la farine de pain blanc, on a décortiqué les grains.

      En somme, on a enlevé le son. Or le son est moins facilement digéré et peut donner de la flatulence. En contrepartie, c’est dans le son que se trouve une bonne partie des vitamines B du blé.

      Pour ce qui est de la deuxième question, je ne connais pas la composition des graines de la tomate. Pour avoir déjà broyé des graines de diverses plantes, ma présomption est que leur dureté ne vient pas de fibres (source de flatulence) mais de leur faible teneur en eau.

      Pour éviter l’aérophagie, il faut une dentition complète (pas de dents manquantes) et mastiquer soigneusement. Éviter les boissons effervescentes.

      Le principe actif du Beano™ est un enzyme. Chimiquement, un enzyme est une grosse protéine. Or les grosses protéines, en principe, ne sont pas absorbées; elles doivent être scindées en acides aminés pour être assimilées. Donc, à moins d’y être allergique (ce qui est rare), le Beano™ est inoffensif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :