L’argent comptant et la corruption du Parti libéral du Québec

En entrevue avec le journaliste Alain Gravel de Radio-Canada, M. Marc Bellemare, ex-ministre de la Justice du Québec, allègue qu’il a été témoin d’importantes sommes d’argent comptant versées par un influent collecteur de fonds du Parti libéral du Québec à un permanent de ce parti.

Extrait de l’entrevue :

— [Marc Bellemare] Les échanges d’argent auxquels j’ai assisté, de façon très fortuite d’ailleurs, sont des échanges qui ont lieu entre un permanent du parti et un individu considéré comme un collecteur influent du parti.
— [Alain Gravel] Est-ce que c’est quelqu’un qui est lié à l’industrie de la construction ?
— Oui.
— Est-ce qu’on peut s’entendre pour dire que c’est un entrepreneur en construction ?
— Oui.
[…]
— Quand vous dites des sommes substantielles, c’était de l’argent comptant ?
— Oui […] Il y avait des chèques et il y avait une liste de noms tout près.
— Donc, il y avait de l’argent comptant, des chèques et une liste ?
— Exact.
— Beaucoup d’argent comptant ?
— Oui.
— Est-ce que vous avez parlé aux gens qui s’échangeaient l’argent ?
— Oui, je les ai salués, manifestement, je n’avais pas d’affaires là. […] J’en ai parlé au premier ministre, je m’en suis plaint au premier ministre et le lui ai dit que c’était irrégulier et que c’était dangereux, et puis voilà.
— Est-ce que vous pouvez me dire ce que le premier ministre vous a répondu ?
— Non, mais je peux vous dire qu’il était très bien informé.

Référence : Radio-Canada

L’argent comptant et la corruption du Parti libéral du Québec
Votre évaluation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :