La francisation des immigrants et le gouvernement libéral du Québec

Il y a plusieurs années, le gouvernement du Québec (dirigé alors par le Parti Québécois) avait institué des cours de francisation destinés aux immigrants afin de faciliter leur intégration au Québec.

Depuis ce temps, ces cours sont immensément populaires. En effet, près du quart des immigrants y sont inscrits à plein temps et une proportion encore plus importante le serait si davantage de places étaient disponibles.

Au lieu d’augmenter leur nombre, le gouvernement a décidé d’abolir 31 des 300 classes de francisation. En conséquence, cela rendra encore plus criante la pénurie de places alors que le Québec accueillera cette année 55 000 immigrants, soit 3 000 immigrants de plus que l’an dernier.

Cela représente une économie de 5 millions de dollars. Cette décision se justifie par le besoin d’épargner afin de compenser pour la gestion déficiente des finances publiques par le gouvernement actuel, ce même gouvernement qui, il y a pas si longtemps, utilisait la péréquation obtenue du gouvernement fédéral pour accorder une réduction d’impôt aux contribuables les plus riches du Québec.

La francisation des immigrants et le gouvernement libéral du Québec
Votre évaluation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :