Montre Campanola à calendrier perpétuel

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Sur cette montre bracelet, la grande spirale à 11 heures indique l’année. L’aiguille dorée pointe vers le mois indiqué sur l’anneau suspendu. Le cadran rétrograde à 8 heures indique le jour de la semaine alors que le cadran à 5 heures indique la date. Sans la couronne, le boîtier de cette montre mesure 43mm de diamètre.

Lorsque chauffé à une certaine température, l’acier prend naturellement une teinte bleutée. Cette teinte n’est visible que lorsqu’on regarde le métal incliné : de face, les aiguilles en acier bleu sont noires.

Détails techniques : Panasonic GF1 — Adaptateur basculant Andriano Lolli OM –> μ4/3 — Bagues allonge Olympus 7 et 14 mm — Objectif Olympus OM 50mm F/1,4

Remarque : Cette photo s’est méritée la 3e place (sur 50 entrées) au concours « 24 » du magazine électronique DPReview.

Montre Campanola à calendrier perpétuel
Votre évaluation :

3 commentaires à Montre Campanola à calendrier perpétuel

  1. Patrick Gingras dit :

    C’est en naviguant sur ebay, alors que je défilais les pages d’offre portant sur Maurice Lacroix, que j’ai eu une pensée en votre direction. Je ne vous remercierai jamais suffisamment de m’avoir transmis une parti de votre passion pour l’horlogerie. Je porte encore fierment la replique de Patek Philippe que vous m’avez offert et même si un jour je suis en moyen de la remplacer, elle restera toujours “ma première montre”.
    Merci encore.
    Patrick Gingras

    • jpmartel dit :

      Mon cher Patrick, je suis content d’avoir de tes nouvelles.

      Oui, je suis d’accord avec toi, le Calendrier perpétuel de Patek Philippe est une montre extraordinaire. De toutes les personnes que je connais, tu es le seul qui pouvait l’apprécier à sa juste valeur. Je ne regrette pas de te l’avoir offert.

      Dans quelques années, lorsqu’elle aura besoin d’être lubrifiée, je t’imagine très bien passer des heures à la démonter toi-même, à en huiler les rouages et à la remonter.

      Ceci étant dit, comment as-tu fait pour trouver mon blogue ? Pour l’instant, peu de personnes le connaissent.

  2. Patrick Gingras dit :

    Eh bien aussi surprenant que cela puisse paraitre, c’est vous qui m’aviez donné l’adresse de votre site. Je ne rapelle plus trop si c’était au cours d’une discussion portant sur vos voyages ou sur vos textes. Quoiqu’il en soit, dites vous que ce n’est pas toujours dans l’oreille d’un sourd que ce genre d’information tombe. Soit dit en passant vous êtes un fin photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :